Développement personnel, à quoi sert ce parcours?

Posté dans : Articles 0

A quoi sert ce parcours de Développement personnel ?

Introduction

Le parcours de Développement personnel est long, compliqué mais extraordinaire.

On a souvent envie d’abandonner car même si on est entourés, on est toujours seule face à nos souffrances, nos blessures.

Mais généralement quand on a commencé, on est incapable d’arrêter car ça reviendrait à retourner dans nos blessures et nos masques. Et quand on découvre autre chose, c’est juste impossible.

On se rend compte de tellement de choses sur ce parcours auxquels on n’aurait jamais pu croire avant.

Aujourd’hui je me rend compte tous les jours qu’on est guidé sur notre chemin de vie. Et que si on arrête de résister à ce qui se présente sur notre chemin, qu’on lâche prise, les choses qu’on espérait tant arrivent finalement petit à petit alors qu’on le ne les attendait plus.

Et pourtant avant j’étais très terre à terre, il me fallait voir avant de croire, aujourd’hui je crois avant de voir.

D’abord à se retrouver soi-même

Qui suis-je vraiment? Qu’est-ce que je veux réellement au fond de moi? Qu’est-ce qui me rend heureux? Qu’est-ce qui me rend malheureux?

Toutes ces questions permettent de se reconnecter à soi.

Car trop souvent, on fait les choses machinalement, sans même se demander si c’est ce qu’on veut réellement au fond de soi.

On le fait parce qu’on nous a dit que c’est comme ça, c’est la vie. Qu’il faut travailler pour avoir de l’argent pour payer ses factures, sa maison…

On nous a dit qu’il faut rencontrer quelqu’un, se marier, avoir des enfants.

Alors on le fait par ce qu’on croit que c’est comme ça qu’on sera heureux, que c’est ce qu’il faut faire. Et c’est comme ça que l’on devient des robots sans ressentir vraiment les gens, les choses, la vie.

On s’enferme dans une routine, par moments on voit bien qu’il ya quelque chose qui cloche, qu’on n’est pas vraiment bien là-dedans mais on continue.

La question à se poser est,  qu’est-ce que je veux vraiment dans ma vie? Est-ce que c’est vraiment toutes ces choses qui me rendent heureux? Qu’est-ce qui m’anime réellement ? Qu’est-ce que je veux apporter au monde?

Essayer de ressentir les choses en vous, on sait toujours ce qui est bon pour nous mais comme on manque de confiance, on ne s’écoute pas.

C’est important de se retrouver soi-même car on ne pourra jamais être heureux, si on ne sait pas qui on est vraiment.

Ensuite à croire en soi, à s’aimer, à se faire confiance

Ce n’est pas de l’égocentrisme que de s’aimer soi-même. Si c’est de l’égocentrisme ce n’est pas de l’amour véritable et inconditionnel mais des blessures et des masques.

C’est important de s’aimer soi-même sinon comment peut-on aimer correctement les autres? comment peut-on offrir quelque chose qu’on n’a pas en nous? Non seulement ça crée une dette chez l’autre et nous sommes généralement dans l’attente d’un retour.

Alors que quand on s’aime vraiment soi-même, on arrive à aimer les autres inconditionnellement. C’est-à-dire sans attente de quoi que ce soit en retour.

Aimer l’autre c’est aussi et avant tout se respecter et s’aimer soi.

Mais attention aimer inconditionnellement, ne veut pas dire tout accepter.
La base c’est déjà, justement de savoir qui on est et ce qu’on veut, connaitre ses  limites. Ce qui est acceptable ou non pour nous-même.

Trop souvent on dit oui par peur d’être rejeté, de blessé mais au final ce n’est pas ce que nous voulons vraiment.

Aimer inconditionnellement, c’est savoir se respecter, savoir dire non. Savoir poser ses limites dans la douceur, le non-jugement et la compassion pour les autres.

Et s’aimer soi-même, c’est d’abord savoir faire tout ça pour soi. C’est à dire se connaitre suffisamment pour savoir où sont nos limites et se respecter assez pour pouvoir les poser aux autres sans peur.

Plus on va vers l’amour de soi et plus on se fait confiance.

On arrive de plus en plus à écouter nos ressentis, notre intuition en doutant de moins en moins de nous.

Et petit à petit on croit de plus en plus en nous-même.

Puis à croire et à faire confiance à la vie

Et plus on se fait confiance, plus on fait les choses selon notre intuition, notre instinct, en étant vraiment nous-même, plus on voit les choses apparaitre sur notre chemin.

On commence à voir les signes, à se rendre compte qu’on est guidé et là on commence à croire réellement à la vie, à l’univers, au tout.

Bien sûr ce n’est pas magique, et c’est en faisant un gros travail sur soi, en se remettant en question, et donnant l’énergie qu’il faut pour aller vers ce qu’on veut, qu’on arrive à tout ça.

On se rend compte finalement, qu’on peut tout faire dans la vie. Qu’on peut donner vie à toutes nos envies, tous nos projets. Et qu’on se met nous-même nos propres limites à cause de nos blessures, de nos peurs, de nos croyances limitantes.

Et au final pourquoi ce parcours Développement personnel?

Et à quoi ça sert finalement tout ça?

Déjà à se retrouver soi, à s’aimer et à avoir confiance en soi pour mieux aimer les autres.
Car on ne peut pas être bien et aimer correctement les autres si on ne le fait pas d’abord pour soi.

Quand on s’aime suffisamment et qu’on libère ses blessures, on arrive à ne plus juger les autres, à aimer inconditionnellement, à être dans la compassion.

On est incapable de faire du mal, d’être violent. On a plus de colère en nous.

Et le but de tout ça est que si chacun fait ce chemin, petit à petit, le monde deviendra meilleur. La paix pourra s’installer. Il n’y aura plus de violence. L‘amour et l’entraide remplaceront le chacun pour soi et les jugements.

Conclusion

Oui peut-être que vous allez me dire que c’est utopique, que je rêve. Mais moi j’y crois vraiment.

Certes je vois loin et certainement que je ne verrai pas ce monde-là mais j’y crois vraiment pour les générations à venir.
Je vois de plus en plus de personnes dans cette remise en question et c’est ce qui me permet d’y croire.
Si chacun fait un pas, un geste, sème une graine, un  jour nous verrons ce monde naître d’ici ou d’ailleurs.

Un monde d’amour, d’entraide, de paix.

 

Avec tout mon amour et ma bienveillance

A bientôt

Vanessa, Esthéticienne et Thérapeute holistique (développement personnel) à Bédée et ses alentours (Rennes, Pacé, Saint-Grégoire…)

*Petites précisions : ce dont je parle dans mes articles, c’est de mon vécu, de mon propre parcours de développement personnel.
Ce n’est que ma propre façon de voir les choses et tout le monde à le droit d’avoir une vision différente, je ne force personne à croire en ce que je dis.
Ne prenez que ce qui vous parle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *