Le lâcher prise

Posté dans : Articles 0

Le lâcher prise

Le lâcher prise, on en entend souvent parler mais on ne sait pas toujours ce que c’est et même si on sait ce que c’est, ce n’est pas simple d’y arriver.

Le lâcher prise c’est quoi?

Le lâcher prise ce n’est pas une décision mais un état d’être.

On arrive pas à lâcher prise en se disant simplement un beau matin, « c’est bon à partir d’aujourd’hui je lâche prise sur cette situation ».
Surtout si ça fait des années qu’on est dans le contrôle, la culpabilité, la cogitation continuelle.
En tout cas pour ma part ça n’a jamais fonctionné comme ça, et même, plus je me disais « il faut que je lâche prise, il faut que je lâche prise……. » et moins j’y arrivais. Car en se disant ça, on essaye de contrôler alors que c’est justement quand on arrête de contrôler, qu’on accueille les choses comme elles viennent, qu’on lâche prise.

Lâcher prise ce n’est pas attendre que ça se passe en restant dans son canapé mais c’est faire les choses avec le coeur sans attente de résultat.

C’est ne pas se poser 10 000 questions sur une situation  » et si j’avais fait ça comme ça? et si j’avais dis ça?…….. » si on fait les choses avec le coeur, comme on le ressent, si rien ne se passe derrière, on a pas à se sentir coupable.

C’est aussi savoir faire les choses dans l’instant présent sans attendre de résultat, sans penser à l’avenir ni au passé mais en étant simplement là dans l’instant présent.
En faisant les choses avec le coeur, c’est à dire comme on le ressent, en écoutant ses intuitions.

Lâcher prise c’est aussi savoir ne pas insister quand ça bloque de tout les côtés. Quand quelque chose ne fonctionne pas (sur l’ordinateur par exemple ou autres) et n’arrête pas de beuguer, il faut savoir lâcher et y revenir plus tard.
Parce que si ça bloque autant, ce n’est pas pour rien, c’est peut-être que ce n’est pas la bonne direction ou simplement pas le bon moment.
Ou peut-être que c’est là pour vous apprendre justement à lâcher prise.

Mais ça ne veut pas dire qu’il faut abandonner.
Quand quelque chose nous tient vraiment à coeur et qu’on sent qu’on est sur le bon chemin, il ne faut pas abandonner mais savoir accueillir ce qui vient.

C’est simplement être dans l’instant présent, faire confiance à la vie, faire les choses avec le coeur sans attente. Et réussir à le faire de plus en plus souvent, pour qu’à la fin on le fasse tout le temps et naturellement sans même s’en rendre compte.

Comment l’atteindre?

Je vais encore me répéter certainement mais simplement en libérant des choses enfouis à l’intérieur.

Des blessures du passé (passé actuel ou karmique), des émotions.

Plus on libère, moins on garde à l’intérieur et plus on arrive à lâcher prise naturellement et à chaque instant.

ça ne vient pas du jour au lendemain mais petit à petit.

Parfois, on à un peu de répit quand on fait quelque chose qu’on aime et que du coup on est à fond dan l’instant présent; on arrive à ne plus penser à une situation qui nous préoccupe.

Mais ce n’est pas simple d’ y arriver.
C’est un long chemin parfois très compliqué où on tombe parfois très bas. Car forcément quand on va chercher dans le passé, il y a des choses qui remonte mais c’est pour pouvoir les libérer.

Petit à petit on apprend à ne plus garder les choses en soi mais à être soi-même.
On apprend à dire ce qui nous touche, ce qui nous préoccupe, ce qu’on ressent pour ne plus être dans des non-dits.

On prend confiance en soi, on apprend à ne plus se sentir coupable de tout mais plutôt à remettre les responsabilités à chacun.

Et plus on dit les choses dans l’instant, comme on les ressent, toujours bien-sûr dans la compassion, sans jugement sans colère. Simplement, en étant soi-même, en parlant avec son coeur et moins il y a de choses qui reste à l’intèrieur, de non-dits.
Et du coup forcément on cogite moins car les choses sont claires.

Bien sûr, tout ça se fait aussi quand on appris à s’aimer, à se faire confiance, à se connaitre. Pour savoir ce qui est acceptable ou non pour nous-même et poser ses limites dans la douceur.

Et quand tout ça est clair, on ne se sent absolument plus coupable de poser ses limites, de dire non car on sait ce qui est bon pour nous et on arrive à lâcher prise sur les réactions des autres.

Parce que, que ce soit les autres où nous-même, nos récations viennent de nos blessures. Quand nous réagissons fortement à une situation ou à des paroles par la colère ou la tristesse, ce sont nos blessures qui réagissent, pas nous.

Et c’est pour ça que je dis que sur ce chemin, on apprend à redevenir soi-même car en libérant les blessures, on ne réagit plus en fonction de ces blessures mais on agit en fonction de nous.

 

Conclusion

Je pense donc que le lâcher prise est bien un état d’être et qu’il arrive petit à petit sur le chemin.
Même si c’est difficile, on finit par y arriver.
En tout cas pour ma part  c’est ce qui se passe sur mon chemin, plus je libère des choses et plus j’arrive à lâcher prise sur toutes les situations de ma vie alors qu’avant j’en étais incapable. Je me prenais la tête pour le moindre petit truc en me sentant souvent coupable.
Et je suis persuadé qu’on peut arriver à lâcher prise sur toutes les situations de la vie à chaque instant.

Et je vais conclure par une citation que j’adore : « L’art de Vivre consiste en un subtil mélange entre lâcher prise et tenir bon » Henry Lewis.

 

A bientôt
Vanessa , Bien-être et Développement Personnel à Bédée et ses alentours ( Rennes, Pacé, Saint-grégoire….)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.