L’insécurité

Posté dans : Articles 0

L’insécurité

On a quasiment tous ce besoin de se sentir en sécurité (sécurité financière, sécurité affective, sécurité matérielle…) alors généralement on va chercher ce besoin à l’extérieur (en ayant un conjoint, en achetant une maison, une voiture, en ayant un travail fixe…), au lieu de la chercher en nous.
On pense à tort que c’est ça qui nous rendra heureux mais on se rend vite compte que même avec tout ça on ne l’est pas forcément alors que parfois sans rien de tout ça, le bonheur est là.

 

Pourquoi ce sentiment d’insécurité?

Ce sentiment d’insécurité vient généralement de manques et de carences qui se sont crées dans l’enfance.
On ne s’est pas senti en sécurité à un moment donné.
Sans vouloir culpabiliser les parents qui ont souvent eux même des carences et des manques encore plus fort venant de leur propre enfance, ils ont créé ce sentiment chez leurs enfants en étant pas suffisament présent, pas assez démonstratifs, trop anxieux ou stréssés par le quotidien.

Ou alors ils étaient eux-mêmes en insécurité et ils avaient tendance à toujours mettre de côté, à chercher la sécurité affective…. et ayant toujours connu ça, on va reproduire.

Et c’est là que le sentiment d‘insécurité s’est crée.

En grandissant, quand on a cette insécurité en nous, on va chercher un excès de sécurité, tout en ayant toujours peur de ne pas l’être.
On va par exemple toujours mettre plus d’argent de côté pour se sécuriser au cas où il arriverai quelque chose.
Payer plein d’assurances au cas où….
Et finalement on vit toujours dans le “au cas où….” mais absolument pas dans l’instant présent.

On prévoit simplement le futur pour nous, les enfants, “au cas où” il arriverais quelque chose.

Et du coup on ne profite pas rééllement de ce qu’on a, de la vie, du moment présent car on a peur et on s’inquiète pour l’avenir. On est pas rééllement présent, en pleine conscience alors on passe à côté de notre vie.

Quand on recherche cette sécurité à l’extérieur, ce sont simplement des peurs qu’il y a en nous.

Les peurs qui résultent de l’insécurité

Comme nous avons manqué étant petit (d’affection, d’amour, d’attention, de nourriture parfois…..), nous avons peurs de retrouver ces manques alors nous préférons avoir trop et donner trop que pas assez.
Ou alors on reproduit le manque de sécurité de nos parents et on fait commen eux  (mettre de l’argent de côté, vouloir plaire pour attirer le regard …) pour pouvoir se sentir en sécurité.

Car nous avons peur de manquer que ce soit d’amour, d’affection, d’argent, de temps…

La peur de l’inconnu aussi car on a peur de ce qu’il peut arriver si on ne se met pas en sécurité.

Et l’insécurité nous amène aussi au manque de confiance en soi.

Exemples :

-” si je n’ai pas assez d’argent de côté, je peux manquer s’il m’arrive quelque chose”

-“si je ne donne pas assez à mes enfants, il risquent de ne pas m’aimer”

……

Et quand on ne se sent pas assez en sécurtié, pas assez aimé… On va développer des dépendances car on se sent mal et vide à l’intérieur et on veut donc remplir ce vide.

Alors on va chercher à le remplir comme on peut : on mangeant compulsivement, en achetant compulsivement des choses dont on a pas besoin, en ayant pleins de relations car on arrive pas être seul…..

Moi et L’insécurité

Moi aussi j’ai eu cette carence de sécurité et les peurs qui en découlent.

J’ai cherché cette sécurtié à l’extérieur.

J’ai toujours voulu me mettre en sécurité financière par exemple en mettant de l’argent de côté, en faisant un travail où je ne m’épanouissais absolument pas juste pour avoir de l’argent et être sûr de pouvoir payer mes factures à la fin du mois.

J’avais toujours besoin d’avoir une relation affective pour me sentir en sécurité affective même si ces relations ne me rendait pas heureuse ou alors au moins qu’on me regarde pour me sentir rassuré.

Alors que bien souvent les hommes qui m’attiraient vraiment, étaient des hommes instables qui du coup ne me sécurisais pas du tout.
Car forcément on attire à soi ce que l’on est alors en étant pas en sécurité à l’intérieur de moi, j’attirais forcément des relations non sécurisante.

Aujourd’hui, après 4 ans de travail sur moi je me sens beaucoup plus en sécurité à l’intérieur de moi.
Bien sûr j’ai encore des peurs qui sont présentes de temps en temps mais je lâche prise plus facilement.
Je n’ai plus ce besoin compulsif d’être forcément en relation avec quelqu’un pour me sentir bien.
J’arrive à me sentir bien seule même si bien sûr parfois il y a toujours l’envie d’être avec quelqu’un mais ce n’est plus une obsession.

Et j’ai aussi réussi à lâcher prise sur le côté finacier en lâchant mes sécurités et en faisant confiance à la vie et à moi-même.

Alors évidemment par moment les peurs ressurgissent et je travaille encore dessus mais aujourd’hui, j’arrive beaucoup plus facilement à passer au dessus et à lâcher prise.

 

Comment faire?

Il faut chercher et trouver cette sécurité à l’intérieur de soi.
Peu importe où on se trouve, ce que l’on fait , ce que l’on gagne et si on est seul ou pas, il faut réussir à trouver cette sérénité.
Il faut avoir confiance en soi et en la vie.

Une fois quand on se sent en sécurité avec soi-même, on a plus ce besoin d’avoir la sécurité extérieure.

Mais bien sûr ce n’est pas simple d’arriver à ça, c’est  pour ça que pour moi le travail sur soi est indispensable si on a vraiment envie d’être bien avec soi-même avant de l’être avec les autres.

Et quand on cherche un excès de sécurité, bien souvent la vie nous mets justement dans des situations d’insécurité pour qu ‘on prenne conscience de cette carence en nous et qu’on aprenne à lâcher prise, à avoir confiance en la vie et en nous-même pour trouver cette sécurité en nous sans la chercher à l’extérieur.
Pour réussir à être en sécurité même sans rien autour de soi.

Conclusion

Finalement la sécurité est illusoire, on ne peut jamais être sur de ce qui va se passer l’instant d’après même si on est marié, qu’on a une maison, des enfants, tout peut changer d’un coup.

Tout ce qu’on sait c’est ce qu’on a vécu avant, les expériences apprises et l’instant T .

Le reste est inconnu, chaque journée, chaque minute, chaque seconde qui vient et tout peut changer .
Et c’est la peur qui nous empêche de vivre dans l’émerveillement de l’inconnu et de l’instant présent, d’être réellement nous-même.

A bientôt

Vanessa

Esthéticienne et Thérapeute Holistique sur Rennes et sa périphérie ( Pacé, Saint-Grégoire, Bédée, Montfort sur Meu….).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *